Retour à l'accueil

Apprentissage du dessin et de l'aquarelle

Visite

Palette

Cliquer sur une couleur pour faire apparaître les remarques à l'écran.

palette 2012
Bleu de Prusse (BdP)
Bleu tirant sur le vert. Très transparent. Foisonnant.
Base de verts vifs. Verts assez neutres avec terre de Sienne brûlée.
Permet de rabattre (et refroidir) la TdSB pour les carnations.
Base de violets rabattus. Quasi noirs avec le cramoisie d'alizarine
Bleu de cobalt
Bleu qui reste clair. Assez transparent. Bonne base de ciel bleu. Inconvénient : coule facilement dans la boîte : très hygrométrique.
Bonne base de ciel bleu. Se prête à la réalisation des nuages cotonneux.
Avec cramoisi d'alizarine permet de faire des violets doux.
Gris fins avec TdSB.
Bleu outremer
Bleu à tendance violet. Base pour violets en particulier avec cramoisi d'alizarine. Renforcer les ciels.
Rabattre des bruns, rabattre TdSB.
Bleu indigo
Bleu sombre.
Terre d'ombre brûlée (TOB)
Brun chaud foncé (orange très rabattu). Permet de rabattre toute couleur et foncer toute couleur chaude. Ombres chaudes et soutenues des carnations.
Terre de sienne brûlée (TdSB)
Orange-jaune rabattu. Gris fin avec cobalt. La TDSB très diluée est une couleur de fond pour les teintes de chair. Permet de rabattre les verts et bleu-verts tels que bleu de Prusee ou vert émeraude.
Selon les fabricants, deux pigments PBr7 et PBr sont utilisés pour confectionner la TDSB contemporaine. Pour les chairs préférer le Pbrx.
Jaune d'ocre
Jaune assez chaud. Lourd et couvrant à la limite de l'aquarelle.
Jaune auréoline 1
Premier jaune transparent sert aux mélanges avec les couleurs plus chaudes (eux jaunes sont indispensables car la couleur jaune se "salit" rapidement lors de la réalisation de mélanges)
Jaune auréoline 2
Second jaune transparent sert aux mélanges avec les couleurs plus froides pour confectionner des verts.
Vert de vessie
Vert jaune à grande dynamique de valeur, transparent. Foisonnant. Bi-pigment. Assez cru doit être rabattu.
Vert émeraude
Vert-bleu transparent, très peu foisonnant (difficile a obtenir très concentré sur le pinceau). Caractéristique intéressante car permet une application subtile. Peut se réaliser par un mélange de vert de vessie et de bleu de Prusse. Usage équivalent au bleu de Prusse (sauf pour le foisonnement) pour certains mélanges. Cette teinte ne se rencontre pas vraiment dans la nature, s'emploie rarement pure mais est une excellente base pour faire des verts neutres (feuillages, verdure). Se rabat par du rouge. S'emploie en glacis en deuxième couche de feuillages.
Noir de fumée
Pour lavis monochrome surtout. Remplace l'encre de Chine pour le dessin au pinceau. A utiliser avec dicernement dans les aquarelles proprement dite même en mélange.
Cramoisi d'alizarine
Rouge pourpre, couleur lie de vin. Très foisonnant. Foncé mais transparent rouge pourpre (couleur lie de vin), bonne base pour la réalisation de violets ou pour rabattre des couleurs ou réaliser des couleurs très foncées
Vermilllon
Vermillion dit français, rouge orangé (substitut, le véritable vermillon n'est plus employé à cause de sa toxicité), glacis transparents pour réchauffer. (le vermillon dit chinois est plus proche des pourpres)